Comment convertir un cabinet de sablage à succion en un cabinet de sablage à pression ?

Cet article présente un guide exhaustif qui vous enseignera comment convertir un système à succion en un système à pression.

Si vous avez acheté un cabinet de sablage à succion usagé ou si vous considérez convertir votre cabinet de sablage à succion en un cabinet à pression, ce guide vous aidera à comprendre le processus de conversion.

Si vous n’avez pas encore acheté votre cabinet, consultez notre article Cabinet de sablage à succion ou à pression pour vous aider à comprendre les avantages et inconvénients de chacun des systèmes afin de prendre une décision éclairée étant donné que le processus de conversion est particulièrement complexe et coûteux à réaliser.

En bref, un cabinet de sablage à pression comprend certains composants additionnels qui ne se retrouvent pas dans un système à succion :

  • Vaisseau pressurisé contenant et propulsant le média d’abrasif. L’ajout du vaisseau pressurisé à votre cabinet existant sera sans doute le principal challenge. Le vaisseau pressurisé est généralement installé en dessous du système de récupération du média ou sous le cabinet. Le média d’abrasif tombe généralement par gravité dans le vaisseau pressurisé, celui-ci doit donc se situer en bas complètement de votre système de collection du média. Son ajout peut parfois impliquer des modifications importantes au châssis du cabinet.
  • Valve de dosage d’abrasif permettant de contrôler la quantité d’abrasif qui entre dans le flux d’air afin d’obtenir le dosage optimal pour l’application visée. Il s’agit d’un composant relativement petit et à peu coûteux qui s’installer tout juste sous le vaisseau pression.
  • Pédale à trois voies permettant de contrôler les opérations de sablage. La valve à trois voies permet de contrôler, à la fois, l’ouverture de la valve à air et de la valve de dosage d’abrasif. Certains cabinets à succion sont livrés avec une pédale munie d’une valve à deux voies. Dans ce cas précis, il ne suffit que de remplacer la valve. Autrement, l’ajout d’une pédale au système de contrôle du cabinet implique des modifications assez substantielles au cabinet.
  • Collecteur permettant de piloter les opérations de sablage. Ce collecteur implique également l’ajout de quelques raccords et tuyau afin de piloter les bons éléments.
  • Buse de sablage adaptée aux opérations de sablage à pression. Afin de tirer pleinement profit du système à pression et, encore plus important, de résister à la friction excessive engendrée par ce système, il est généralement recommandé d’opter pour une buse composée d’un matériau robuste, tel que le carbure de tungstène ou le carbure de bore. La majorité des cabinets à succion sont livrés avec une buse en céramique et celle-ci se détériorera rapidement dans un système à pression.

La conversion d’un système à succion en un système à pression implique l’installation de tous ces composants dans votre cabinet de sablage, lorsqu’il est possible de le faire. La modification implique de revoir le châssis et de percer des trous additionnels afin de connecter de nouveaux tuyaux et raccords à l’intérieur du cabinet.

Finalement, afin de tirer pleinement avantage du système à pression, l’air comprimé devra être fourni en conséquence (un cabinet de sablage à pression nécessite un minimum de 25 psig pour opérer adéquatement et celui-ci consommera plus d’air pour maintenir cette pression).

Il n’est pas recommandé de modifier vous-mêmes votre cabinet. Confiez cette modification à manufacturier original pour assurer une conversion optimale et permettant au cabinet de fonctionner adéquatement, sans perte de pression ou fuite d’air.

Bulle de texte

Vous avez des questions?

Contactez nos experts dès aujourd’hui pour vous guider dans le choix du bon équipement pour votre application.

Contactez-nous
Parlez à un expert