Dépoussiéreurs à sac

Les dépoussiéreurs à sac sont des solutions efficaces et abordables qui conviennent dans une grande variété d’applications de sablage au jet. La plupart des cabinets de sablage sont opérés avec des dépoussiéreurs à sac étant donné qu’ils performent très bien et qui sont beaucoup moins dispendieux à opérer et à entretenir comparativement aux dépoussiéreurs à cartouches.

Dépoussiéreur à sac - ISTblast

Les dépoussiéreurs à sac d’ISTblast sont offerts avec des superficies filtrantes de 50, 100, 160, 230 et 330 pieds carrés. La dimension de la zone de sablage, le type de média utilisé et le niveau de contamination généré par l’application sont des facteurs déterminants dans le choix du dépoussiéreur.

Tel que son nom le suggère, les dépoussiéreurs à sac sont munis de plusieurs sacs filtrants permettant de capter les poussières et les contaminants du procédés. Une fois saisonnés, nos sacs filtrants sont en mesure de capter jusqu’à 99% des particules d’une taille égale ou supérieure à 5 microns.

Dans les dépoussiéreurs à sac, la turbine peut être localisée sur côté sale ou le côté propre des sacs filtrants.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Le principe de fonctionnement est très simple. Lors du démarrage de l’équipement de sablage, les sacs (aussi appelés manchons en raison de leur forme étroite et arrondie) se gonflent afin de leur maximiser leur superficie filtrante et de laisser l’air circuler au travers de leur pores.

L’air propre est évacué des sacs filtrants, alors que la poussière et les sous-produits du procédé (rouille, peinture, etc.) sont capturés à l’intérieur de sacs et tomberont éventuellement dans le fond du collecteur ou dans un contenant afin qu’ils puissent être évacués.


ISTblast - Dépoussiéreur à sac - Principe de fonctionnement

Après chaque utilisation, les sacs filtrants doivent être secoués manuellement ou mécaniquement afin de déloger l’accumulation de poussière de leur surface poreuse.

Entretien d’un dépoussiéreur à sac

Les dépoussiéreurs à sac sont relativement simples à opérer et à entretenir. Avant ou après chaque utilisation, les sacs filtrants doivent être secoués afin de retirer l’excès de poussières agglomérés à leur surface et le contenant à poussières – normalement situé dans le fond du collecteur et actionnable grâce à une valve de drainage – doit être vidé régulièrement.


ISTblast - Dépoussiéreur à sac - Méthode de nettoyage

Certains modèles sont dotés d’un tiroir tamisé permettant de capter les gros débris. Ce tamis doit également être vidé régulièrement pour éviter de restreindre le flux d’air.

Les sacs filtrants sont facilement remplaçables lorsqu’ils ne performent plus comme ils sont supposés – soit lorsque le système n’est plus en mesure d’évacuer le nuage de poussière ou qu’il n’est plus en mesure de faire circuler l’air normalement.

La fréquence de remplacement des sacs varie selon l’application et la fréquence d’utilisation du cabinet. Dans la plupart des cas, on doit les remplacer à chaque 4-6 ans.

Afin de maximiser leur durée de vie, les sacs filtrants ne doivent jamais être secoués pendant l’opération du collecteur, être lavés dans l’eau ou être pulsés avec de l’air comprimé.

Système de nettoyage des sacs

Afin de contrôler l’accumulation de poussières sur leurs parois à un niveau acceptable, les sacs doivent être secoués manuellement ou mécaniquement avant ou après chaque utilisation.

IST offre trois méthodes de secouage des sacs:

1.  Secouage manuel: Le secouage manuel des sacs s’effectue en agitant manuellement une tige localisée sur le côté du collecteur.

Standard sur: DC50


ISTblast - Dépoussiéreur à sac - Secouage manuel

2.  Secouage pneumatique avec un bouton pressoir: Le secoueur pneumatique consiste en un cylindre pneumatique qui oscille sur un axe horizontal et qui s’active à l’aide d’un bouton pressoir situé sur le côté du collecteur.

Standard sur: DC100, DCM100-330 et DCM200

ISTblast - Dépoussiéreur à sac - Secoueur Pneumatique

3.  Secoueur pneumatique automatisé: Le secoueur automatique fonctionne sur le même principe que le secoueur pneumatique à bouton pressoir à l’exception qu’il se déclenche automatiquement à l’arrêt du système de sablage.

Optionnel sur: DC100, DCM100-330 et DCM200


ISTblast - Dépoussiéreur à sac - Option secoueur automatique

Comment choisir le bon système de dépoussiérage

Afin d’obtenir une ventilation convenable à l’intérieur de la zone de sablage, le dépoussiéreur à sac doit fournir un ratio de 6 CFM par pied carré de superficie filtrante.

Par exemple, une turbine de 600 CFM peut aspirer effectivement de l’air contaminé à travers 100 pieds carrés de superficie filtrante.

Un ratio supérieur entraînera une vélocité trop grande et pourrait endommager prématurément le système de ventilation, le conduit et les sacs filtrants.

Un ratio inférieur fonctionnera adéquatement sur une très courte période, mais rendra rapidement la zone de sablage poussiéreuse, réduira la visibilité du sableur et impliquera de remplacer fréquemment les sacs.

Le bon ratio de ventilation implique deux facteurs :

  1. Superficie filtrante (pi2) – La superficie filtrante totale est obtenue en multipliant le nombre de sacs filtrants par la superficie unitaire d’un sac. Plus la superficie filtrante est grande, plus le système de filtration sera efficace, mais requerra une turbine plus puissante pour fonctionner adéquatement.
  2. Moteur de ventilation (CFM) – La puissance requise du moteur est déterminée par la superficie filtrante totale du collecteur afin d’obtenir un ratio de 6 CFM / 1 pi2.

Quand vient le temps de choisir un système de dépoussiéreur, nous devons également considérer toute restriction qui pourrait affectée négativement la circulation d’air. La résistance que l’air doit affronter pour atteindre sa destination est généralement mesurée en pouce d’eau.

La longueur et le diamètre du conduit de transport des poussières, la présence d’un système de récupération cyclonique du média, l’état de colmatage du tiroir à débris sont tous des facteurs à considérer pour assurer une circulation d’air adéquate dans le cabinet.

La mesure en pouce d’eau permet également de déterminer l’état de colmatage des sacs, en comparant leur valeur initiale avec leur valeur après quelques mois/années d’utilisation. Néanmoins, la majorité des utilisateurs remplacent les sacs lorsqu’ils ne sont plus en mesure d’obtenir une visibilité claire sur leur pièce à sabler.

Conditionnement des sacs filtrants

Les nouveaux sacs filtrants doivent être conditionnés afin de fonctionner correctement. À l’état neuf, les pores sont trop grands pour filtrer efficacement les petites particules. Pour cette raison, il est normal de voir de la poussière s’échapper des sacs durant les premières heures d’utilisation.

Lors des premières heures d’opération des sacs, une mince couche de poussières vient se coller à la surface poreuse des sacs. Cette mince couche de poussière agira en filtre agira éventuellement comme filtre ultra mince en mesure de filtrer adéquatement les particules fines. Ce processus s’appelle le conditionnement des filtres.

En colmatant partiellement la surface poreuse des sacs, la couche de poussière contribuera à augmenter la performance du système de filtration et lui procurera nu rendement optimal. C’est seulement à partir de ce moment que le système fonctionnera à son plein potentiel.

Bulle de texte

Vous avez des questions?

Contactez nos experts dès aujourd’hui pour vous guider dans le choix du bon équipement pour votre application.

Contactez-nous
Parlez à un expert